Solution alternative Plélauff

Plélauff, Côtes-d’Armor, 690 habitants

Un centre de vacances transformé en logements sociaux

 

 

Les colonies de vacances sont passées de mode et le centre qui les accueillait dans

le village de Plélauff est longtemps resté inoccupé. Pour conserver ce patrimoine en

granit, Plélauff a décidé de le transformer en logements. La commune a confié la réalisation du projet à la communauté de communes du Kreiz-Breizh (28 communes, 22 000 habitants), en lui cédant gratuitement son bien.

 

Celle-ci a fait appel au Pact-Arim du département, une association loi 1901 spécialisée dans la transformation d’habitats vacants en logements sociaux. L’association a signé un bail à réhabilitation avec la communauté de communes. Ce bail transfère la propriété du bâtiment au Pact-Arim pendant les vingt-cinq annuités de remboursement du prêt contracté par l’association pour financer les travaux de réhabilitation. Le Pact-Arim remboursera ainsi son emprunt grâce aux loyers, la communauté de communes n’aura rien payé et récupérera son patrimoine à l’issue du prêt. Ce qui n’aurait pas été le cas avec une société HLM, qui aurait conservé la propriété du bâtiment. En outre, les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) accordées aux propriétaires privés sont plus avantageuses que les aides versées au secteur public. Le centre de vacances sera donc transformé en sept logements destinés aux familles, aux personnes âgées et aux handicapés, auxquels s’ajouteront deux studios pour les étudiants et les travailleurs saisonniers.

 

Pour ne pas pénaliser les locataires en leur faisant payer un loyer légèrement supérieur à celui des HLM, la facture d’électricité sera réduite grâce à une consommation de moins de 45kwh/m2/an (les normes actuelles vont de 150 à 170 kwh) : L’eau sera préchauffée en circulant dans le sol à 100 mètres de profondeur, des capteurs solaires seront installés, les murs isolés de l’intérieur, les huisseries refaites… Les travaux, estimés à 650 000 euros, sont financés par le Pact-Arim avec l’aide de l’ANAH, de la communauté de communes, du conseil régional. Le chantier, commencé en avril 2008, est réalisé par les artisans de la région. Un bureau d’études vérifiera, à l’aide de caméras thermiques,la performance énergétique de la rénovation.

 

Extrait 50 réalisations de communes de moins de 3500 habitants – 2008- Mairie Conseils Caisse de Dépôt